Chess & Strategy

strategieLa stratégie aux échecs

Maîtriser la technique du jeu, c'est avant tout assimiler la stratégie. Améliorées, peaufinées et polies, les notions stratégiques vont guider la réflexion et les prises de décision du joueur. La justesse de son raisonnement sera ensuite relayée par ses ressources créatives et son talent propre.

Bien appréhender les situations complexes qui apparaissent dans les parties d'échecs est plus facile quand on a intégré l'évolution historique de la stratégie. Différents plans de stratégie ont ainsi été élaborés au fil des siècles, de la fin du Moyen Âge à l'époque contemporaine.

Dans la position ci-contre, Anatoli Karpov avec les Blancs vient de jouer 11.Fe2. Garry Kasparov va réaliser  une sublime invention stratégique et prendre l'avantage dans son match du championnat du monde. Comment ?


            La 16e partie du match Karpov - Kasparov en 1985 :  Karpov 0-1 Kasparov

La partie d'échecs se construit autour d'un plan global. Le joueur choisit ses objectifs et lutte contre le plan de l'adversaire. Ces objectifs se déterminent grâce à une évaluatin de la position. Savoir évaluer une position en estimant les points forts et les points faibles de chaque camp est un axe capital de la stratégie échiquéenne. Seule cette évalution autorise un plan.

L'étude du jeu s'enrichit dès lors que la valeur des pièces est envisagée avec souplesse. Celles-ci ont une valeur absolue au départ et une valeur relative qui évolue au cours de la partie. Le rapport de force entre les pièces est dynamique.

Un mauvais Fou bloqué par ses propres pièces , est un pantin désarticulé sur l'échiquier, tandis que la paire de Fous peut, si elle n'est pas gênée par les pions de son camp, déployer une couverture impressionnante. Il en est de même pour un Cavalier actif. L'important est d'optimiser les qualités de telle ou telle pièce et de minimiser ses faiblesses.

Le placement des pions est la base de toute stratégie; ceux-ci constituent la véritable épine dorsale de la position. Leur disposition sur l'échiquier est à étudier avec grand soin.  Un pion passé peut être déterminant, des pions doublés ou isolés sont parfois des handicaps insurmontables.

Les pièces mineures (Fous et Cavaliers) sont très mobiles et donnent lieu à de multiples échanges à apprécier avec subtilité. De leur côté, les Tours jouent un rôle dans l'exploitation de la structure de pions, dans le contrôle des colonnes ouvertes ou des rangées, comme la septième rangée.

Une fois appréciés tous ces éléments stratégiques, le joueur aura sans nul doute plaisir à découvrir les plus belles performances échiquéennes mise en scène par les prix de beauté


2007-2012 © Chess & Strategy - Tous droits réservés - Reproduction et diffusion interdites